Le meilleur du pire du 8 mars, la journée de la femme (et du n’importe quoi)

Chaque année, c’est la même rengaine. Le 8 mars, c’est la journée internationale des droits des femmes. Le message de lutte sous-jacent ne semble pourtant pas avoir été compris.

Déjà, de quoi on parle ? Dans les médias ou sur les réseaux sociaux, les appellations diffèrent : journée de la femme, journée internationale de la femme, journée internationale des droits des femmes, journée de lutte pour les droits des femmes… Qu’on ne s’y trompe pas, la dénomination officielle, reconnue par l’ONU depuis 1972, c’est la journée internationale des droits des femmes.

Le thème 2017 est « les femmes dans un monde du travail en évolution : pour un monde 50-50 en 2030 ». « Le monde du travail évolue, avec d’énormes conséquences pour les femmes. D’une part, les avancées technologiques et la mondialisation représentent des opportunités inédites pour celles qui y ont accès. D’autre part, l’informalité du travail, l’inégalité des revenus et les crises humanitaires ne cessent d’augmenter », dénoncent les Nations Unies.

Le but de cette journée est ainsi de dénoncer le sexisme qui perdure. Apparemment, le message n’est pas passé.

Quand le marketing dépasse les limites

Quand les médias se trompent complètement

Et que les internautes en rajoutent une couche

Vivement l’année prochaine…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s