Retour sur la situation des transgenres en 2015

Les personnes transgenres sont de plus en plus médiatisées, et de ce fait, acceptées. Retour sur leur situation, les avancées faites et sur certains modèles populaires.

Être transgenre, ça veut dire quoi ? D’après le dictionnaire français Larousse, cela « se dit d’une personne présentant un transsexualisme et qui adopte l’apparence et le mode de vie de l’autre genre, mais sans changer de sexe ».

En dehors des définitions linéaires, les nombreux témoignages montrent que ce phénomène est complexe, et se dévoile dès la naissance. Pour Laverne Cox, actrice dans la série Netflix Orange is the new black, « la première fois que je me suis sentie transgenre, c’était en CE2. Mon instituteur a appelé ma mère et lui a dit : « Votre fils finira en robe à la Nouvelle-Orléans ». Jusque-là je pensais juste que j’étais une fille et qu’il n’y avait pas de différences entre filles et garçons. Je crois que j’imaginais qu’à la puberté, j’allais simplement me transformer en fille. »

Les transgenres en France

D’après un rapport d’Amnesty International publié en 2014, en France, aucun texte de loi ne permet aux personnes transgenres de « changer leur état civil ou leur nom sur les documents officiels ». Au contraire, « les tribunaux compétents en matière d’état civil exigent souvent des personnes transgenres qui souhaitent obtenir un changement de leur état civil qu’elles se plient à un diagnostic psychiatrique et à des traitements de santé », parmi lesquels « des opérations de réassignation sexuelle entraînant une stérilisation irréversible. »

L’association Le Refuge, qui aide les jeunes victimes d’homophobie, a effectué un retour sur la situation des transgenres, le 27 mai. L’article rappelle que « les personnes qui ne peuvent ou ne veulent pas se faire opérer doivent conserver des papiers d’identité parfaitement inadaptés à leur genre ».

Si, officiellement, en 2014, la France aurait déclaré 1 500 personnes transgenres, certains blogueurs affirment que le chiffre frôlerait plus les 100 000.

La situation alarmante en Europe

Les pays où les personnes transgenres sont légalement reconnues et protégées de la discrimination en Europe. (Crédit photo : Transgender Europe)
Les pays où les personnes transgenres sont légalement reconnues et protégées de la discrimination en Europe. (Crédit photo : Transgender Europe)

L’organisation de défense des droits de l’homme Transgender Europe a dressé une carte, fin mai, qui montre les différents pays d’Europe qui offre la reconnaissance légale de l’identité des transgenres.

Parmi les 51 États du continent, « 37 reconnaissent légalement l’identité des transgenres, 23 de ces États exigent d’abord une preuve de stérilisation. Douze autres pays ne reconnaîtront que le sexe assigné à la naissance et ne prendront jamais en compte celui d’une personne transgenre », explique BuzzFeed.

L’étude réalisée par l’association compare 22 domaines différents, tous en rapports avec les politiques et lois en vigueur pour les personnes transgenres. Ainsi, parmi les données établies, l’étude révèle que seuls Malte et le Danemark reconnaissent l’identité des trans sans qu’ils n’aient besoin de passer des évaluations psychologiques.

L’acceptation se met en marche

Malgré les rapports et études inquiétants, certains pays effectuent certains changements en faveur des personnes transgenres. C’est le cas de l’Amérique, qui est en voie de leur ouvrir les portes de l’armée.

Le secrétaire américain à la défense Ashton Carter a annoncé, lundi 13 juillet, dans un communiqué, qu’il voulait en effet permettre aux personnes trans de rentrer dans l’armée. Elles n’ont, actuellement, pas le droit de servir et peuvent être expulsées si elles révèlent leur identité. « Nous devons nous assurer que tous ceux qui sont capables de servir et en ont la volonté ont une opportunité égale de le faire », a souligné M. Carter. Il a d’ailleurs demandé que, pendant les six mois de préparation du rapport, les exclusions éventuelles ne soient accordées que par la plus haute hiérarchie du Pentagone, par le sous-secrétaire chargé du personnel, Brad Carson.

Selon Human Rights Campaign, la plus importante des associations défendant les transgenres, ceux-ci seraient environ 15 000 à servir dans l’armée.

En Irlande, après avoir dit oui au mariage pour tous, le pays se prononce en faveur des trans en leur permettant de choisir leur identité sexuelle. Un article du Guardian a en effet révélé, le 16 juillet, que les personnes de plus de 18 ans peuvent désormais changer leur sexe légal sans conditions, grâce la Gender Recognition Bill. Le projet devrait être intégré à la loi fin juillet, précise un article de Au féminin. C’est une grande avancée pour l’Irlande, qui jusqu’alors, ne reconnaissait en rien les personnes transgenres.

Dans une moindre mesure, grâce à Charlie Nothrop, une doctorante transgenre de 25 ans, le dress code strict de l’université de Cambridge a été assoupli. Au Royaume-Uni, les filles du très traditionnel collège Saint Catharine’s devaient porter une jupe tandis que les garçons arboraient vestes et cravates. Désormais, le règlement intérieur stipule une « tenue correcte exigée », sans aucune référence faite au genre ni au sexe de l’élève.

Enfin, pour promouvoir son service Business, Google a réalisé une pub mettant en scène un homme transgenre.

Découvrez huit icônes transgenres en cliquant sur les photos ci-dessous :

Lauriane Sandrini

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s