Top 30 des pubs les plus osées d’American Apparel

L’entreprise américaine de textile est connue pour ses nombreuses campagnes de publicités, jugées sexistes ou pornographiques. Retour sur la saga d’une marque à scandale.

Femmes, seins, fesses, positions suggestives… Ce cocktail érotique est le préféré de la société américaine de textile American Apparel. Depuis sa création en 1989 par Dov Charney, la marque n’a cessé de faire parler d’elle. Produits de qualité ? Service client ? Non. Harcèlement sexuel, pornographie, sexisme. Explications en quelques événements clés.

Publicités censurées

Plusieurs campagnes publicitaires ont subi la censure. En 2009, la marque se fait épinglée par l’Advertising Standards Authority (ASA), qui régule la publicité en Grande-Bretagne. La mannequin, simulant un striptease, semble être mineure.

En 2012, American Apparel récidive. Sept de ses photos publicitaires ont été interdites par l’ASA, les jugeant « sexuellement provocantes et accessibles sur un site qui peut être vu par des enfants de moins de 16 ans ».

En 2013, l’Agence des Normes Publicitaires reçoit plusieurs plaintes pour deux visuels du site internet de la marque. « Nous avons considéré que les images étaient ouvertement sexuelles, qu’elles rabaissaient les femmes en mettant l’accent sur l’aine du modèle, les fesses, les seins et en n’incluant pas son visage. » Les photos ont dû être enlevées du site.

Un an plus tard, pour sa campagne publicitaire intitulée Back to school, la marque décide de poster sur Instagram une photo mettant en scène une jeune femme avec une jupe d’écolière, penchée à la fenêtre d’une voiture, dévoilant sa culotte. Kidscape, organisation britannique pour la protection de l’enfance, a qualifié cette publicité de pornographie infantile. Les nombreux avis scandaleux ont contraint la marque à supprimer la photo.

Harcèlement sexuel et accusation de viol

Le PDG – récemment licencié – et fondateur Dov Charney, fait également parler de lui. Il a fait l’objet de multiples plaintes d’harcèlement sexuel, notamment parce qu’il a forcé une employée à lui pratiquer une fellation ou qu’il a fait d’une autre son esclave sexuel. Le fondateur a également été accusé de viol en 2011.

Ci-dessous un diaporama regroupant les 30 publicités les plus osées de la marque American Apparel.

Lauriane Sandrini

Publicités

Une réflexion sur “Top 30 des pubs les plus osées d’American Apparel

  1. Ping : LAla – pointdechutes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s